Minister Wally Schumann at Dead North 2019

Le festival Dead North 2019 : films, prix, concours et ateliers ont fait de cette édition une réussite

News Type: 
Articles du blogue

5 mars 2019

Chaque année, le festival Dead North nous propose une fin de semaine forte en frissons, de cris et de rires. La septième édition, qui vient de se terminer, n’a pas fait exception.

Cette édition, qui a encore pris de l’ampleur, s’est révélée la plus populaire de l’histoire du festival : quarante films ont été projetés, et plus de participants que jamais ont relevé le défi de la réalisation d’un court-métrage. Des équipes de cinéastes de tout le Nord et de toutes les régions des TNO ont participé, ce qui montre à quel point l’industrie du cinéma a le vent en poupe par les temps qui courent.

Peaufiner son art

Cependant, le festival Dead North n’est pas qu’affaire de cinéma.

L’édition de cette année a fait la part belle aux occasions de réseautage, aux ateliers animés par des cinéastes de renommée nationale, et à d’autres activités formatrices pour donner aux participants l’occasion de peaufiner leurs compétences derrière la caméra et d’ouvrir la porte à de nouveaux projets.

Cette année, un concours de photographies s’est ajouté à l’offre du festival; il s’agit d’une excellente façon de mobiliser la communauté artistique et d’offrir aux esprits créatifs l’occasion de nous montrer ce qu’ils savent faire.

Souligner l’excellence

Une pléthore de Zombears, la récompense emblématique du festival, a été décernée pour souligner l’excellence des cinéastes.

Le Bureau du cinéma des TNO a remis une récompense, le Prix pour le meilleur lieu de tournage ténois, au film Long Story Short, une relecture de la légende du trappeur fou. Ce prix souligne la mise en valeur d’un lieu de tournage unique des TNO dans un film local.

Le ministre Schumann salue l’industrie du cinéma

 

Le ministre Schumann a profité du festival pour rendre hommage aux acteurs de l’industrie cinématographique des TNO, réunis lors de cet événement majeur de la scène locale.

Il en a profité pour rappeler l’apport soutenu du GTNO au festival, par l’intermédiaire du Bureau du cinéma des TNO, l’importance croissante du secteur du cinéma dans l’économie territoriale, ainsi que son appréciation du travail acharné et passionné des intervenants qui portent cette industrie.

Le ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, au nom du GTNO, appuie le festival depuis ses débuts, en 2012.