Le 48 Film Challenge

News Type: 
Articles du blogue

7 avril, 2022

Que peuvent créer les vidéastes canadiens en 48 heures seulement? On a répondu à cette question à Toronto en fin de semaine dans le cadre d’une impressionnante projection en personne des œuvres des finalistes du festival pancanadien 48 Film.

Communiqué de presse du Festival 48 Film  

Les cinéastes canadiens ont montré ce qu’ils sont capables d’écrire, de tourner, de monter, de composer et de produire en seulement 48 heures. La liberté était totale (aucune expérience préalable nécessaire et aucune restriction de genre), ce qui a donné des œuvres très variées.

Au programme, des films d’action, d’animation, expérimentaux, un mini-doc et même des pellicules 16 mm traités à la main.

En préparation de la projection du 3 avril, plus de 250 nouveaux courts métrages ont été réalisés en 2021, avec des contributions de neuf provinces et territoires et des soumissions de tout le pays, de St. John’s et Fredericton dans les Maritimes à Whitehorse et Yellowknife dans le Nord canadien.

Chaque province ou territoire était représenté par deux finalistes.

Aux TNO, Western Arctic Moving Pictures (WAMP) a facilité la production et la projection de onze films lors d’un festival local afin de sélectionner deux candidats pour l’événement TIFF Bell Lightbox de Toronto la fin de semaine dernière.

Les gagnants des TNO qui se sont rendus à Toronto et étaient présents au Festival national sont :

  1. The After – d’Adrienne Cartwright et Jessica Davey-Quantick
  2. Transversal – de Jen Walden

Les films The After et Transversal, les deux meilleurs films ténois au National 48

Le Bureau du cinéma des TNO est fier de soutenir la participation des cinéastes ténois à cet événement et a financé le voyage des finalistes des TNO à Toronto. Restez à l’écoute pour l’annonce du gagnant national et un compte-rendu des expériences des cinéastes ténois.

Cliquez ici pour regarder tous les films produits aux TNO pour cet événement.

La Stratégie et le plan d’action de 2021 à 2026 pour le secteur ténois du film et des arts médiatiques soulignent les mesures et investissements du GTNO visant à rendre le secteur cinématographique des TNO compétitif et durable à l’échelle nationale. Les objectifs sont, notamment, d’accroître la reconnaissance par l’industrie des TNO comme lieu de tournage pour les productions invitées et de voir plus loin que l’équipement et la technologie afin d’investir dans les compétences et la capacité des réalisateurs et des équipes de tournage locaux.