Tour d’horizon du cinéma ténois 2022

News Type: 
Articles du blogue

Polaris continue de s’attirer les louanges

Après avoir ouvert le Festival Fantasia cet été, le film Polaris de KC Carthew, qui a bénéficié du soutien du Bureau du cinéma des TNO et du programme des apprentis de l’Association ténoise des professionnels des médias, a de nouveau été reconnu.

En effet, lors du Festival du film de Whistler, le long métrage a remporté le prix Borsos de la meilleure direction photo, et l’actrice Viva Lee a reçu une mention honorable pour son interprétation!

Whistler Film Festival announces this year’s winners

C’est Mad Max, mais avec de la neige et une distribution entièrement féminine

Félicitations!

 

Quand le tambour chante

Le cinéaste Jonathan Antoine, originaire de la région du Dehcho, a participé au Festival du film de Brooklyn en juin et au LA Skins Fest en novembre, à l’aide du soutien du PAEDE du ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement. Il a remporté le prix du meilleur film d’histoire au Documentary Short Film Festival grâce à son court métrage, Chants du tambour déné à Gahnihthah.

Une année couronnée de succès pour ce cinéaste!

Un cinéaste Łı́ı́dlı̨ı̨ Kų́ę́ à Brooklyn

3rd Annual Łı́ı́dlı̨ı̨ Kų́ę́ Film Festival a success!

 

Du court au long métrage

Jennifer Walden faisait partie des cinq cinéastes canadiens invités à présenter leur présentation Power Pitch au Festival du film de Whistler. Ayant pour objectif de transformer son court métrage Mother en long métrage, elle a pu se rendre au festival grâce au soutien du Programme d’appui aux entrepreneurs et au développement économique et, bien qu’elle n’ait pas remporté le premier prix, elle a su attirer l’attention sur son projet et sur les TNO.

Le jury du concours de présentations Power Pitch était composé de représentants de Paramount+ Canada, de Warner Bros et de CBC Films, et ce séjour à Whistler offrait de nombreuses possibilités de réseautage et de planification.

L’année à venir s’annonce stimulante.


Le succès récent des productions ténoises témoigne de la capacité croissante des TNO à contribuer à l’industrie cinématographique canadienne, qui représente plusieurs milliards de dollars. Cette industrie est au cœur de la stratégie Moteur, Action! et contribue au mandat du gouvernement des TNO, qui consiste à favoriser la diversification de l’économie en appuyant la croissance des secteurs autres que celui des ressources extractibles.